nos
financements en cours

aucun financement en cours autre financement en cours région séléctionnée

1 projets en cours :

1 projets en cours :

Fond propre de la Fondation

En tant que fondation à vocation communautaire, Tany Meva soutient des initiatives nationales de conservation intégrée en accordant des subventions par le biais d’un système d’appels à projets annuel.

Objectifs

Ses appuis contribuent à la mise en œuvre du Programme national de la gestion durable des ressources naturelles et de la protection de l’environnement.

Plan stratégique

Conformément au plan stratégique de Tany Meva, les projets répondent à 4 thématiques à savoir :

  • l’amélioration du bien-être et des conditions de vie des communautés
  • la conservation des écosystèmes
  • l’atténuation et adaptation aux impacts du changement climatique
  • le changement de comportement

Cible

Les communautés, les ONG et les associations constituent les bénéficiaires de ce type de financement. Jusqu’en février 2019, 40 projets ont été financés répartis dans 15 régions pour un montant total représentant plus de 480 000 EUR.

Type d'activité

Les types d’activités réalisées sont diverses : reboisement, énergie (électrification rurale par mise en place de central hydraulique et panneaux solaires, promotion de foyers améliorés et combustible vert), éducation environnementale, conservation des espèces et écosystèmes, restauration de forêt naturelle et mangrove, riziculture, activités génératrices de revenus, construction d’infrastructures (écoles, pistes, canaux, barrages hydroagricoles…).

Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques

La biodiversité, patrimoine commun de l’humanité, est essentielle à notre survie ; elle est cependant menacée de façon considérable et croissante.

Contexte

Créé en 2000, le Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF) veut relever le défi de la conserver en donnant aux membres de la société civile (ONGs, secteur privé, institutions académiques) des pays en développement et des économies en transition, les moyens de protéger les hotspots de la biodiversité, zones les plus riches en écosystèmes et les plus vulnérables de la planète.

A propos

Ce fonds est une initiative conjointe de l’Agence française de développement, de Conservation International, de l’Union européenne, du Fonds pour l’environnement mondial, du Gouvernement japonais, de la fondation Mac Arthur et de la Banque mondiale.

Zone d'intervention

Le CEPF intervient dans 9 hotspots dans le monde dont celui de MADIO qui regroupe Madagascar, Maurice, Seychelles et Comores. Cette zone stratégique compte 79 zones clés de biodiversité et est soutenue également par la fondation Helmsley.

Resultat

En 2015, la fondation Tany Meva devient gestionnaire du fonds CEPF. L’équipe d’implémentation régionale (RIT) est composée d’un team leader, trois gestionnaires de projets, deux responsables nationaux dans les îles voisines, un analyste financier et administratif et un chauffeur. Cette équipe est sous la tutelle de la Direction exécutive de Tany Meva.

le projet Pico hydro électricité au service du développement rural ou PHEDER

PHEDER  valorise les pico centrales pour l’électrification rurale et pour le lancement du développement dans les régions Analamanga et Amoron’i Mania.

C'est quoi?

Initié en 2011, le projet Pico hydro électricité au service du développement rural ou PHEDER contribue à la mise en œuvre du programme national d’électrification. Plus spécifiquement, il valorise les pico centrales pour l’électrification rurale et pour le lancement du développement dans les régions Analamanga et Amoron’i Mania.

 

Zone d'intervetion

Six Communes réparties dans deux Districts (Anjozorobe et Ambositra) bénéficient de ce projet, à savoir Amboasary, Amparantajona, Ambatomanoina, Kianjandrakefina, Ambohimitombo II et Andina.

Quelques photos

Helmsley Trust Foundation (HTF)

Helmsley Trust Foundation (HTF) est un partenaire stratégique de Tany Meva pour le financement de projets dans la Région Atsimo Andrefana depuis 2013.

Contexte

Le financement soutient des actions, projets, programmes cadrant avec le nouveau plan stratégique de Tany Meva, privilégiant la promotion du développement durable:

– la conservation durable des écosystèmes terrestres, lacustres, côtiers et marins et des services connexes ;

– l’amélioration du bien-être et des conditions de vie des communautés,

– la contribution à l’atténuation des effets du changement climatique.

Zone d'intervention

Le financement touche particulièrement  les sites suivants :

– Ressources naturelles d’Amboboka

-Ressources naturelles d’Andravitsiazo

-L’Aire Protégée de Tsinjoriake

Perspective

L’avenant en mai 2018 pour une extension de période d’utilisation de ce fonds s’élève à 143 743 USD et s’étend jusqu’au 30 juin 2019.

Le fonds communautaire carbone de Makira

Le FCCM est destiné au développement des communautés riveraines de Makira.

Makira

Situé au nord-est de Madagascar, Makira s’étend sur environ 372 470 ha et compte 90 000 habitants. Il s’agit du plus grand bloc de forêts denses humides encore intactes à Madagascar. Makira abrite 17 espèces de lémuriens, 300 espèces de plantes dont 50 espèces de palmiers ; il constitue le meilleur refuge pour plusieurs espèces patrimoniales dont le fosa et l’aigle serpentaire.

Contexte

Grâce à sa biodiversité exceptionnelle et son fort taux d’endémisme, il a été classé parc naturel en 2012. Malgré ce statut de protection définitive, le parc subit toujours des pressions (défrichements, coupes, exploitations illicites de bois et ressources minières, chasses).

Potentiel

Les menaces pèsent sur l’habitat et la biodiversité mais aussi sur la capacité du site à générer du crédit carbone. Le mécanisme de la vente de carbone (REDD+) a en effet été identifié comme potentiel source de financement pérenne du parc.

Le projet

Jusqu’en 2018, la fondation Tany Meva avait géré le fonds communautaire carbone de Makira (FCCM) constitué par 50% des revenus carbone générés. Comme son nom l’indique, le FCCM est destiné au développement des communautés riveraines de Makira.

Réalisations

Des projets de développement communautaire ont pu être réalisés, notamment la construction de deux établissements scolaires inaugurés en 2018 (Ambalamahogo et Ankijanibe). Tany Meva a par ailleurs soutenu financièrement les plateformes et fédération de communautés de base (COBA).

Partenariat

Sous la tutelle du Ministère de l’environnement, Makira est co-gérée entre d’une part Wildlife Conservation Society  (WCS), gestionnaire délégué, et d’autre part les communautés locales, gestionnaires des ressources renouvelables au niveau de la zone de protection du parc.

nos
projets appuyés