Conservation marine : sauvons nos dugongs

Le saviez-vous ? Le dugong ou Dugong Dugon est le seul mammifère de l’ordre des siréniens qui se nourrit d’herbiers marins. D’où son autre appellation de vache de mer. Il vit dans l’Océan Indien, la Mer Rouge et l’Océan Pacifique. Dans le nord de Madagascar, la communauté Antakarana le surnomme Lambohara de par sa similarité au cochon.  Cet animal mesure 3 à 4 mètres et peut atteindre 900 kg.

Classé « Vulnérable » par l’IUCN, le dugong est menacé par la capture (ciblée ou accidentelle) et par la perte des habitats. Pour tenter de sauver l’espèce, la fondation Tany Meva travaille avec l’ONG Conservation Centrée sur la Communauté (C3) sur un projet de conservation de mégafaune marine (tortues de mer, dugongs et autres mammifères marins), dans le nord de Madagascar.

Les communautés locales connaissent très peu les dugongs. Le projet a donc misé sur la sensibilisation de 3 villages stratégiques (Ambompofofo, Ambodivahibe et Baie de Rigny) à travers les programmes « Ecogardes Junior » et « Ambassadeurs de la conservation ». Le premier programme forme des jeunes de 12 à 16 ans dans la conservation des ressources marines pour pouvoir éduquer à leur tour leurs entourages. Le second, quant à lui, recrute des pêcheurs pour être des leaders de leurs villages en matière de conservation et rapporter des infractions commises.

Le projet est financé par le Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF), une initiative conjointe de l’AFD, de CI, de l’UE, du FEM, du Gouvernement japonais, de la fondation Mac Arthur, la Banque mondiale et Helmsley Charitable Trust (Océan Indien).

Depuis 2015, la fondation Tany Meva gère les fonds CEPF alloués à la société civile (ONGs, secteur privé, institutions académiques) de Madagascar, Comores, Maurice et Seychelles afin de conserver l’incroyable biodiversité régionale.